La comète de l’année (et de Noël) arrive !

Elle arrive ! Comme un cadeau de Noël en avance, la comète 46P/Wirtanen émerge au-dessus de l’horizon depuis l’hémisphère Nord, et elle promet d’être visible à l’œil nu lorsqu’elle passera au plus près de la Terre, mi-décembre !

La comète 46P/Wirtanen photographiée par Gerald Rhemann le 26 novembre depuis la Namibie. Crédit : Gerald Rhemann, Spaceweather

La comète 46P/Wirtanen a été découverte récemment, puisqu’elle fut observée pour la première fois en janvier 1948 par l’astronome américain Carl Wirtanen. Après plus d’un an, sa courte période fut déterminée : 6,7 ans. C’est donc une comète courte période qui revient régulièrement à proximité de notre étoile, surtout après ses deux passages rapprochés de la planète Jupiter (en 1972 et 1984), qui ont modifié son orbite et raccourcit sa période orbitale de 6,7 à 5,4 années.

En 2018, la configuration sera optimale : la comète va passer au périhélie (son point le plus proche du Soleil, situé 8 millions de kilomètres à l’extérieur de l’orbite terrestre) le 12 décembre, puis, 4 jours plus tard, elle passera au plus près de notre planète. Elle sera alors à environ 11.7 millions de kilomètres de la Terre ce qui classe ce passage dans le top 10 des passages de comètes les plus rapprochés depuis 1950 ! La magnitude de 46P/Wirtanen pourrait dès lors atteindre la magnitude +3, ce qui la rendrait visible à l’œil nu sous nos latitudes. Par comparaison, lors de son dernier passage au périhélie, en juillet 2013, la comète n’a atteint au minimum qu’une magnitude de 14.7, soit plus de 40 000 fois moins brillante…

Positions relatives de la Terre et de la comète 46P/Wirtanen lors de son passage au plus près de notre planète, le 16 décembre 2018. Crédit : NASA/JPL

La comète 46P/Wirtanen est actuellement en train de remonter dans le ciel, et est observable sous nos latitudes depuis quelques jours. Au moment où elle franchissait l’horizon, les premiers observateurs commençait à la détecter à l’œil nu, alors que sa magnitude franchissait les +6… Elle est donc théoriquement observable sans instrument en ce moment, mais ça faible hauteur au-dessus de l’horizon rend pour l’instant l’exercice périlleux. La comète, qui se présente sous forme d’une grosse boule floue (la queue ionisée est difficilement photographiée, même sur les photos, vue la configuration actuelle) vient de passer de la constellation du Fourneau à celle de la Baleine, qu’elle va quitter le 4 décembre pour l’Eridan, avant de refaire un petit passage dans la Baleine (près de sa tête) entre le 10 et le 12 décembre. Elle va ensuite continuer de monter, et elle sera dans le Taureau, près des Pléiades (M45), lors de son passage rapproché de la Terre. Elle continuera ensuite de filer vers le Nord, s’aventurant dans Persée et traversant le Cocher à la fin du mois de décembre.

Trajectoire apparente de la comète 46P/Wirtanen au mois de décembre : elle sera idéalement placée pour l’observation depuis l’hémisphère Nord. Seul bémol : la présence de la Lune lors de son passage au plus près de la Terre. Crédit : Sky & Telescope

Un joli passage bien placé dans le ciel d’hiver, donc, qui devrait permettre de suivre l’évolution de la comète au jour le jour ! Seul bémol au tableau idyllique : la présence de la Lune dans le ciel du soir mi-décembre, puisqu’elle est sous forme de Premier Quartier le 15 et Pleine le 22. D’autant que malgré sa magnitude, la proximité de la comète risque d’en faire un objet très étendu dans le ciel, qui peut même devenir difficile à observer. Mais mieux vaudra l’observer dans tous les cas, en espérant qu’un sursaut d’activité puisse faire augmenter la luminosité de la belle chevelue qui devrait être observable aux jumelles d’aujourd’hui jusqu’à la fin de l’année !

Si vous souhaitez observer la comète 46P/Wirtanen, ainsi que la planète Mars, les merveilles du ciel d’automne et d’hiver (galaxies, nébuleuses, amas d’étoiles) et découvrir étoiles et constellations, n’hésitez pas à réserver une soirée d’observation auprès du Comptoir des Étoiles ! Si vous voulez être alerté des événements astronomiques, les alertes astronomiques sont là pour vous ! Et si vous avez des questions, n’hésitez pas non plus à nous les poser !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *