La comète 21P/G-Z au plus près depuis 72 ans

Elle est visible depuis début août dans une paire de jumelles, et sa luminosité n’a cessé de grimper depuis : la comète 21P/Giacobini-Zinner passe aujourd’hui (10 septembre) au plus près de la Terre… et du Soleil quasiment en même temps ! Des conditions idéales pour son observation, d’autant que la Lune est actuellement absente du ciel !

La comète 21P/Giacobini-Zinner photographiée par Michael Jäger le 9 septembre, alors qu’elle passait à proximité des amas ouvert M36 et M38. Crédit image : Michael Jäger, Spaceweather

La comète 21P/Giacobini-Zinner a été co-découverte pas un Français, Michel Giacobini, et un Allemand, Ernst Zinner lors de deux passages au périhélie de la comète, soit respectivement le 20 décembre 1900 et le 23 octobre 1913. La comète en elle-même est plutôt discrète, mais elle est connue des astronomes car elle est également la source de la pluie d’étoiles filantes des Draconides (parfois également appelées Giacobinides, du nom de la comète).

Cette comète à courte période revient à proximité du Soleil (et de la Terre) toutes les 6.6 années, période pendant laquelle elle gagne en luminosité, et est alors mieux observable, même si elle n’atteint jamais des magnitudes exceptionnelles. Cette année est cependant remarquable, car la comète passe aujourd’hui à “seulement” 58 millions de kilomètres de notre planète, une distance qu’elle n’a plus atteint depuis 72 ans. Et ce en même temps qu’elle passe au périhélie (le point de son orbite le plus proche du Soleil), donc au moment où elle développe le plus sa coma et sa queue. Les conditions pour son observation sont donc optimales : elle est actuellement facile à observer dans une paire de jumelles (sa magnitude est proche de +7), dans la constellation du Cocher, mais elle n’est pas visible à l’œil nu, et ne devrait pas l’être, sauf surprise.

Positions respectives des planètes du Système solaire interne et de la comète 21P/Giacobini-Zinner le 10 septembre 2018, à 00h TU. Crédit : NASA/JPL

Actuellement en plein cœur de la constellation du Cocher, elle se déplace relativement rapidement (vue sa proximité) vers la constellation des Gémeaux, qu’elle traversera mi-septembre, avant de passer dans la Licorne, à la fin du mois de septembre. Elle est donc très bien placée pour l’observation depuis l’hémisphère Nord.

Carte de localisation de la comète 21P/Giacobini-Zinner. Elle vogue actuellement dans le Cocher, mais va traverser les Gémeaux, pour finir dans la Licorne en fin de mois. Crédit : Seiichi Yoshida

A noter également que la pluie d’étoiles filantes des Draconides est réputée pour ses sursauts d’activité qui ont généralement lieu au moment où la comète passe au périhélie. Elle fut notamment la source des plus grosses tempêtes d’étoiles filantes du XXème siècle, en 1933 et 1946, lorsque plusieurs milliers, voire dizaines de milliers de météores par heure furent observés. Les derniers sursauts ont été observés en 2011 et 2012, lors du dernier passage de la comète à proximité de notre planète. Cette année, les astronomes ne prévoient rien d’exceptionnel, mais le sursaut de 2012 ayant été complètement imprévu, les surprises peuvent toujours arriver ! Mieux vaudra continuer de garder les yeux rivés vers le ciel, même début octobre, en cas de manifestation indirecte du passage rapproché de la comète !

Le sursaut d’activité des Draconides photographié en 2011 par Juan Carlos Casado. Crédit : Juan Carlos Casado

Si vous souhaitez observer la comète 21P/Giacobini-Zinner, ainsi que les planètes actuellement visibles (Vénus, Jupiter, Saturne, Mars, Uranus et Neptune), les merveilles du ciel d’été et d’automne (galaxies, nébuleuses, amas d’étoiles) et découvrir étoiles et constellations, n’hésitez pas à réserver une soirée d’observation auprès du Comptoir des Étoiles ! Si vous voulez être alerté des événements astronomiques, les alertes astronomiques sont là pour vous ! Et si vous avez des questions, n’hésitez pas non plus à nous les poser !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *