Une comète pour l’été ?

Elle répond au doux nom de C/2017 S3 (PanSTARRS), a été découverte par le programme de surveillance du ciel éponyme, et devait être facilement visible aux jumelles au mois d’août, avec une magnitude proche de +6. Or, depuis quelques jours, la luminosité de la comète a été multiplié d’un facteur d’environ 20, puisqu’elle a subitement gagné 3 à 4 magnitudes. Que nous réserve-t-elle ?

La comète C/2017 S3 (PanSTARRS) photographiée par Michael Jäger le 1er juillet 2018, pendant son sursaut d’activité. Crédit : Spaceweather, Michael Jäger

 

C/2017 S3 (PanSTARRS) a été découverte il y a un peu moins d’un an, le 17 août 2017, par le programme de recherche de éponyme : Panoramic Survey Telescope and Rapid Response System, localisé à Hawaï. Elle devait passer au périhélie près d’un an après sa découverte, puisqu’elle sera au plus près du Soleil le 15 août 2018, date à laquelle sa distance à notre étoile sera d’environ 31 millions de kilomètres seulement. Sa magnitude annoncée était alors de +4, même si elle n’aurait pas été directement observable, car trop proche du Soleil. Cependant, avant d’être noyée dans les lueurs du jour, elle devait atteindre une magnitude proche de +6 début août et être donc facilement accessible aux jumelles.

“Devait”, car depuis quelques jours, il se passe quelque chose à la surface de cette comète. Observée fin juin, elle était alors de magnitude +12, en accord avec les prévisions. Puis soudain, en quelques jours, elle est devenue plus de 20 fois plus lumineuse, passant 3, voire 4 magnitudes au-dessus des prévisions. Elle brille ainsi en ce moment d’une magnitude proche de +9, et est visible visuellement, alors que la grosse Lune gibbeuse est également présente dans le ciel ! On ne sait pas encore ce qu’il s’est passé, même s’il est possible que son noyau ait subi une fragmentation. On ne sait pas non plus si cette augmentation de luminosité va perdurer dans le temps (ce qui en ferait une comète encore plus brillante que prévue initialement), ou si elle ne sera que de courte durée.

Carte de localisation de la comète C/2017 S3 (PanSTARRS). Crédit : aerith.net, Seiichi Yoshida

Toujours est-il que la comète est subitement devenue accessible dans les instruments des amateurs, un mois et demi avant son passage au périhélie. Une bonne raison de commencer à surveiller cet astre chevelu, et de voir son évolution dans le temps ! C/2017 S3 (PanSTARRS) est actuellement mieux visible le matin, puisqu’elle est localisée entre les constellation de la Girafe et de Persée. Elle va ensuite se déplacer dans le Cocher (fin juillet) et traverser les Gémeaux (en passant très près de Castor et Pollux) début août.

Si vous souhaitez observer cette comète, n’hésitez pas à réserver une soirée ou une nuit d’observation avec le Comptoir des Étoiles ! L’occasion de combiner cette observation avec celles de Mercure, Vénus, Jupiter, Saturne, Mars et même la Lune, ainsi que de découvrir constellations, amas d’étoiles, galaxies et nébuleuses du ciel d’été !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *