Une comète observable aux jumelles ?

Découverte le 15 juillet dernier dans la constellation de la Baleine par un système de surveillance automatique de supernovæ, C/2017 O1 (ASSA-SN) n’était a priori pas très prometteuse… avant que ne survienne un sursaut de luminosité : quelques jours après sa découverte, sa luminosité était brusquement multipliée par 100 ! Depuis, elle continue de gagner tranquillement en magnitude, au fur et à mesure qu’elle se rapproche du Soleil, et est maintenant visible dans de petits instruments, dans le ciel du matin.

Les comètes C/2015 ER61 (PAanSTARRS) et C/2017 O1 (ASSA-SN) photographiée le 17 septembre 2017 par José G. Chambos Bris. Crédit : José G. Chambos Bris

C/2017 O1 (ASSA-SN) est la première comète découverte par l’équipe du programme de recherche de supernovæ ASSA-SN (All-Sky Automated Survey for Supernovae). Brillant alors d’une magnitude proche de +15 dans la constellation de la Baleine, rien ne laissait alors envisager que cette comète pourrait être observable dans de petits instruments d’amateurs deux mois plus tard. Et pourtant… Cette comète, dont c’est probablement la première visite dans le Système solaire interne, a brusquement subit une forte augmentation de luminosité, puisqu’elle fut rapidement rapportée de magnitude +10 (donc un facteur 100 par rapport à la magnitude de découverte), avec une coma bien plus large.

Depuis, C/2017 O1 (ASSA-SN) n’a pas perdu en luminosité, et elle devient même de plus en plus brillante au fur et à mesure qu’elle se rapproche du Soleil. Elle va en effet atteindre son périhélie (le point de son orbite le plus proche du Soleil) le 14 octobre. En attendant, elle est déjà bien observable dans des instruments d’amateur, puisque les dernières observations lui confèrent une magnitude d’environ +9. Qui plus est, elle est relativement proche de l’amas ouvert bien connu des Pléiades, dans le Taureau, dont elle va passer à environ 4° le 20 septembre ! Une excellente occasion de la repérer, l’observer, et la photographier. Elle va ensuite remonter entre les constellation de Persée et du Cocher tout-au-long du mois d’octobre, période pendant laquelle elle devrait toujours être bien observable, car encore plus brillante !

Carte de localisation de la comète C/2017 O1 (ASSASN) au cours des mois de septembre et octobre. Elle passe à proximité des Pléiades vers le 20 septembre. Crédit : CometWatch

Si vous souhaitez l’observer au cours d’une veillée aux étoiles, n’hésitez pas à réserver une matinée d’observation avec le Comptoir des Étoiles !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *