L’astéroïde Vesta au plus près de la Terre

Attention, pas de sensationnalisme ! Nous ne parlerons pas de catastrophe, de possible collision ou de passage rapproché ! Mais Vesta étant le deuxième plus gros astéroïde de la ceinture principale, le passage au plus près de la Terre d’un petit objet de ces dimensions vaut toujours le coup d’œil !

Vue rapprochée de la surface de l'astéroïde (4) Vesta. Crédit : NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Vue rapprochée de la surface de l’astéroïde (4) Vesta. Crédit : NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

S’il porte le numéro (4) dans la liste des astéroïdes, (4) Vesta n’en est pas moins le deuxième plus gros objet de la ceinture d’astéroïde, après le célèbre (1) Cérès. Mais malgré ses dimensions proches de 525 km de diamètre, il n’a été que le 4ème objet de ce type découvert (le 29/03/1807). Mais (1) Cérès et (4) Vesta ont un deuxième point commun : ils ont tous les deux eu droit à la visite de la sonde spatiale Dawn, à l’origine de superbes images de ces deux mondes…

Qui plus est, (1) Cérès et (4) Vesta ont également un troisième point commun ! Ce sont également les seuls astéroïdes… qu’un être humain peut espérer voir à l’œil nu (en dehors, bien évidemment, de tout astéroïde en trajectoire de collision avec la Terre, ou de passage très, très rapproché, mais nous nous étions interdit de tout sensationnalisme) ! C’est le cas actuellement de Vesta, qui brille actuellement d’une magnitude +6.2 dans le ciel, dans la constellation du Cancer. Ne nous mentons pas, cette année, il faut avoir des cieux très noirs (et une bonne acuité visuelle) pour espérer l’apercevoir à l’œil nu, et un télescope ne révèlera rien des détails à sa surface. Mais l’année prochaine sera plus favorable, puisqu’elle devrait être encore plus brillante !

Est-ce une bonne raison pour attendre l’année prochaine ? Bien évidemment non, d’autant qu’il y a plein d’autres bonnes raisons de se lever le matin et d’aller voir le ciel ! Et qu’il est toujours aussi magique, maintenant qu’on connaît un peu mieux ce petit monde, d’imaginer ce qu’est, en réalité, ce petit point dans le ciel, pourtant semblable à tant d’autres !

 

2 comments

  • Karl, bravo pour tes posts et pour le lancement du “comptoir des Etoiles”! Si tu viens en Norvège faire des observations d’aurores boréales/autres, préviens 🙂 (eh, trouveras-tu qui écrit le blog fonolitt??)

    • Merci ! Pas de soucis, en cas de déplacement en Norvège, je te tiens au jus !
      Enfin, si je trouve qui tu es, mais vu le nom du blog, ça sent à fond le/la géologue, non ? 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *